Il fait neige

Publié le par Cheval fou (Sananès)

"Relève toi" disait mon père…

Il fait neige

il y a du sel dans mes cheveux

je me suis coincé un doigt dans le silence

mon enfance est tombée

 

J’ai peur

j’ai mal

j’ai des bleus à l’âme

dehors il y a le tic il y a le tac

il y a la vie qui m’emporte

et le vent qui s’épuise

 

Chaque matin j’écoute battre la rumeur

et une étoile pleure

un homme se déchire

j’attends que l’on me donne le rire

j’attends que l’on me donne le la

un la sans bémol sans lassitude

un la chaloupé dans une symphonie tendresse

j’attends un "je suis là"

mais l’aquarium est de larmes

dehors il y a du plat

il y a du plastoc dans l’océan

des baleines et le vent qui s’épuisent

J’ai peur
j’ai mal
j’ai des bleus à l’âme
il y a du tic il y a du tac
il y a le las de mon pas qui s’épuise
le jour qui recule, le crépuscule qui avance
c’est la danse des tocantes

"Relève toi" disait mon père…
Il fait neige
il y a du sel dans mes cheveux
je me suis coincé un doigt dans le silence
mon enfance est tombée.

JMS - In : "Derniers délires avant inventaire" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Le temps passe...et chaque fois qu'il y a du temps qui passe, il y a quelque chose qui s'efface...
Répondre
J
Ce qu'il y a de triste, ce n'est pas que nous fassions partie de toutes ces choses qui s’effacent c'est que nous égarons nos rêves aux ventres des pendules
D

I have been visiting various blogs for my dissertation research. I have found your blog to be quite useful. Keep updating your blog with valuable information... Regards
_________________

dissertation


Répondre
C

??


K

Je pense que ce beau poème est fait pour être mis en musique, j'aurai bien tenté quelque chose, mais ce n'est pas dans mes cordes.
Mes amitiés.


Répondre
C

Merci d'apprécier si j'avais eu le don du chant, j'aurai surment été un chanteur à texte parfois engagé.
Très amicalement
jms


L

le sel des cheveux fait que l'on se tait souvent, l'impulsion des 20 ans s'est modérée, il faut bien que l'expérience serve à quelquechose. Un trés beau poème jusqu'au doigt dans le silence que
j'aime lire.


Répondre