Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Barbare plus que les barbares, À David Troy

25 Octobre 2011, 07:46am

Publié par Cheval fou (Sananès)

Barbare plus que les barbares

Ils ont tué David Troy

Et je n’ai rien su empêcher

 

Amérique, Amérique, que fais-tu de mon amour

 

Un doigt coincé aux portières du temps

Je vis dans la douleur sucrée du permanent départ

J’entends tressaillir les larmes

J’entends les chevaux courir

J’entends les femmes dans le tipi

Amérique, Amérique, qu’as-tu fait de mon amour ?

 

Je traverse l’immensité d’un cri plus large que le vent

Il s’éreinte au sacrifice de tant de morts venus libérer ma France

De tant d’hommes partis sauver mon peuple

Amérique, Amérique, que fais-tu de mon amour ?

 

La mémoire accrochée à un passé

Vrillé en multitude d’échos

J’entends les rires qui piétinent les ghettos

J’entends pleurer Cheval Fou

 

Et nous n’avons rien empêché

 

Barbare plus que les barbares

Est-ce la couleur du monde ?

 

Amérique, j’entends pleurer Dylan

Amérique, Amérique, que fais-tu de mon amour ?

JMS - "Et leurs enfants pareils aux miens"

Voir les commentaires

Aphorisme

21 Octobre 2011, 15:26pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

"Je voudrais m’arrêter de vieillir mais j'ai peur que ça me soit fatal"

JMS

Voir les commentaires

Salon du Livre de Mouans-Sartoux

3 Octobre 2011, 08:58am

Publié par Cheval fou (Sananes)

Les Éditions Chemins de Plume seront présentes avec leurs auteurs

au Salon du Livre de Mouans-Sartoux les 7,8 et 9 octobre 2011.

  

Présentation des livres édités en 2011 :

 

Ile Eniger :  "Boomerang"

Geneviève de Ternant : "Notre Dame des Sept Douleurs"

Claude Artès : "L'essentiel... souvent nous échappe"

Maurice Lethurgez : "Car tout est à reconquérir"

Jean-Michel Sananès : "Juliette" (Tome 1 de vingt Siècles de Solitude)


***

Nous serons très heureux de vous rencontrez

Merci de vos visites

JMS

Voir les commentaires

L’oubli plus fort que le fini

2 Octobre 2011, 08:29am

Publié par Cheval fou (Sananès)

Et ce battement des jours qui coud le vent perdu à l’aiguille des montres

Et les larmes séchées qui coulent à l’insensé naufrage sur des papiers courriers

Et cette pêche à la ligne quand l’encre est si vide que le sens se noie

Et ces jours qui arrivent comme des voiliers fous

Et cette ancre de la destinée qui tire vers le fond du voyage

Et ce sourire d’homme perdu abandonné sur un quai de gare

Et le rêve comme une mouche entoilée sur une folie en grève

Et la raison qui tue la déraison comme l’on flingue la liberté

Et mon âme qui s’étiole au fil d’absconses vérités

Et cet enfant qui court dans des temps révolus

Et ce vieillard qui crie dans un lit de patience

Et toi mon père au royaume du passeur

Et mon rire qui se cherche aux vertus de l’oubli

 

Je t’aime je t’aime je t’aime

Les mots courent à l’infini

Fini fini fini

L'oubli toujours plus fort que le fini

Et là-bas cette patrie qui plante ses drapeaux

Je cours je rêve je vais

Les mouroirs d’enfance chantent en français en espagnol en arabe

J’ai oublié oublié oublié

Rien

Il est des matins où le pain ne trouve pas sa faim

Je cherche mes dents d’enfance, mes dents de lait

Bat bat bat mon cœur

Au soir reviennent les fantômes

Quand le jour se lève une soif de rêve inassouvi encombre la cafetière

Georges m’a téléphoné la médecine le découpe

La vie profile ses adultères de mort

Je vais tu vas nous allons

Je cours je rêve je vais

Je t’aime je t’aime je t’aime

Les mots courent vers l’infini

Fini fini fini

L’oubli toujours plus fort que le fini

Je cours je rêve je vais

Les mouroirs d’enfance ne chantent plus en français en espagnol en arabe

J’ai oublié oublié oublié

Demain un jour sera hier

 

Je ne L’ai pas rencontré.

JMS - Extrait de "Dieu, le silence et moi" - Editions Chemins de Plume

Voir les commentaires