Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

J’attends le jour

28 Juillet 2014, 11:29am

Publié par Cheval fou (Sananes)

Au crescendo de la douleur
il y a ces mères et leurs cris
l’enfant mort et les larmes
Au crescendo de l’angoisse
il y a ces mères et leurs enfants
Au crescendo de haine
il y a ces lanceurs de bombes
qui attendent la réplique
Au crescendo du cynisme
il y a des maisons qui sautent
et des humains qui meurent

Est-il une autre légitimité que celle de vouloir vivre ?
Est-il un cri plus légitime
que celui d’une mère dont on tord le cœur ?
Est-il larme plus légitime
que celle qui salue la mort d’un enfant ?

Mères juives et mères de Palestine
j’attends le jour
où les fils du Livre et tous les fils de la vie
se reconnaîtront l’un en l’autre
J’attends le jour des frères
où il n’y aura d’autres Djihads
que celles du partage de la bonté et de l’amour

Mais autour de moi
les corbeaux croassent de vieilles haines

Autour de moi
le monde se resserre
comme un barbelé
sur la voix de l’ange
comme le feu
sur une chair d’innocent

Et tout autour
ripaillent les guerriers.

Voir les commentaires

Je ne hurlerai pas avec la meute

24 Juillet 2014, 13:09pm

Publié par Cheval fou (Sananes)

 De l’identitaire au discernement

- Préambule

- Ces derniers jours ont vu le départ de tous les Chrétiens de Mossoul suite à un décret édicté par "l’État Islamique d’Irak" Le décret commence par ces quelques lignes : "Louange à Dieu et gloire à l’Islam pour sa victoire. Humiliation pour les polythéistes dans leur soumission. Que Sa justice, Sa paix et Ses bénédictions soient sur celui que Dieu a éclairé avec son épée". Autres possibilités, les chrétiens pouvaient se convertir, payer l’impôt dû par les infidèles, ou subir la mort par l’épée.

- De même, le sort promis aux Israéliens par le Hamas en vertu de sa charte, se résume en cet extrait : "O Musulmans, les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, viens le tuer". Cet extrait coranique ne s’inscrit pas dans le cadre d'une guerre de libération de la Palestine dont le Hamas a chassé l’armée régulière, mais dans celui d’une guerre de religion que l’on peut rapprocher de la tentative d’éradication des Coptes par les Frères Musulmans (dont le Hamas est une branche) que le Général Al Sisi a interrompue.

- De même, ces derniers jours, les 19 et 20 juillet 2014, les radicaux islamistes ont assassiné 700 personnes en Syrie dont 270 lors de la prise d’un champ gazier.

- Ces derniers temps, en Syrie, l’ÉI a expulsé 30 000 habitants de la ville de Chouheil.

- Il y a peu encore, l'EIIL revendiquait le meurtre de 1 700 soldats irakiens

- En Afrique, il n’y pas un jour sans l’annonce d’exécutions, de crimes et d’enlèvements liés à l’islamisme radical, chaque jour des femmes sont lapidées, violées, chaque jour des homosexuels sont tués, décapités.

À mon étonnement, tous ces faits résultants de violences islamiques résonnent dans un étonnant silence ! Pourtant ils concernent des milliers, voire des dizaines de milliers ou centaines de milliers de crimes selon qu'on les dénombre en mois ou en années. Ce silence me stupéfait tout autant que le soutien inconditionnel que certains apportent - non pas à la cause et à la douleur palestinienne que je soutiens- mais aux islamistes du Hamas.

À croire que le crime islamique cumule la sympathie des islamistes et de l’ultra gauche.

- Une guerre, quelle guerre ?

Rappelons tout de même que ces derniers temps nous avons assisté à l’agression d’Israël par l’armée islamiste du Hamas, (selon les sources : fortes de 20 à 80 000 hommes), financée par le Qatar, l’Iran et des dotations internationales d’une part, mais aussi armée (raison du blocus) par l’Iran, des états islamiques, et par le Soudan. Cette guerre n’est en rien une bataille entre les Palestiniens et Israël, d’ailleurs, la Cisjordanie n’est pas en guerre.

Rappelons aussi qu’alors même qu’elle a déclenché les hostilités par des lancers journaliers de centaines de missiles, l’armée islamique du Hamas a refusé, et à cette heure encore refuse, tout cessez-le-feu.

Alors que j’écris ces lignes, j’ai la douleur de savoir que plus de 550 personnes ont été tuées (et que ce chiffre n’est pas définitif) par une armée israélienne contrainte à détruire les batteries lance-missiles qui pilonnent ses villes. Je suis infiniment triste de savoir que la majeure partie des victimes étaient des êtres comme vous et moi, avec des enfants pareils aux miens, et aussi de vieux parents, qui avaient tous vocation à vivre et qui ont malheureusement été utilisés en boucliers humains par le Hamas alors que lui se terrait, et se terre encore, dans des tunnels où il aurait dû abriter les civils si l’essentiel pour lui n’était de créer un nombre de martyrs suffisamment grand pour que la pression internationale mette fin à la contrattaque israélienne.

Dans le bruit des armes, l’étonnant silence qui enveloppe des milliers de crimes ne remue pas les consciences ! Par contre, ces jours-ci la furie des mouvements islamistes et djihadistes (que je considère comme un danger pour la République) et celle de l’ultra gauche, fut impressionnante en France.

Je ne suis pas plus surpris que les islamistes soutiennent leurs frères, qu’étonné du fait qu’une Extrême Gauche qui n’a pas de programme politique pour la France, veuille fédérer toutes les insatisfactions et attirer à elle un électorat issu de l’immigration. Dans la course aux extrêmes, de Droite ou de Gauche, les méthodes sont les mêmes.

Cependant, ce qui m’étonne et me pose problème, c’est de voir les ténors du Net et de la revendication sociale, condamner Israël sans aussi condamner ceux qui, chaque jour, bombardent les villes israéliennes pour des raisons d’idéologies religieuses et qui utilisent leur population civile en bouclier humain.

Certes dans toute guerre les violences et les morts, même justifiées et inévitables sont insupportables, cependant, l’évidente volonté de ne diaboliser que l’agressé pour sa riposte, en exonérant l’agresseur, me paraît plus que suspecte !

Sans être caricatural, ces ténors de la bonne conscience demandent à Israël rien d’autre que de recevoir avec philosophie des milliers de missiles afin de ne pas mettre en danger une population palestinienne prise en otage par le Hamas qui s’en sert comme bouclier. Alors que, dans ce même temps, les troupes islamistes se terrent dans des réseaux de tunnels qui auraient prioritairement dû abriter les civils si l’essentiel pour le Hamas n’était de créer un nombre de martyrs suffisant pour faire cesser la contre-attaque israélienne, et aussi préparer sa prochaine guerre !

Ce que les ténors de la bonne conscience demandent aussi à Israël, c’est de cesser d’intercepter les missiles et de cesser d’abriter sa population tant le peu de victimes israéliennes leur semble dérisoire !

À noter : le vocabulaire du Hamas est expurgé du mot Paix et n’utilise que le mot trêve, car seul l’assassinat des juifs et la conversion des non musulmans est à son programme.

J’espère qu’un élan de vraie conscience poussera, très rapidement chacun, à voir en l’autre un homme qui lui ressemble et qui a droit à la vie et à une patrie.

D’autre part il ne me paraît pas insensé que certains textes religieux appelant à la haine et à la mort soient condamnés de la même façon que l’a été la propagande Nazie.

J’attends aussi que les religieux israéliens et la droite israélienne sachent que la force ne fait pas la morale.

J’attends que Mahmoud Abbas reprenne le contrôle de Gaza.

J’attends que resurgisse l’Islam de France, celui que m’a fait aimer le recteur Dalil Boubakeur.

J’attends que l’on range les Kalachnikov, que l’on fasse la paix et que l’on partage le pain.

Et cela s'adresse à tous les protagonistes de cette effroyable et ignoble tuerie.

Voir les commentaires