Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Cris de vie

23 Septembre 2017, 08:16am

Publié par Cheval fou (Sananès)

Écoute, écoute ce tam-tam sous ma peau
non, ce n’est pas la plainte du vent
qui se déchire sur les arbres

Écoute, écoute, ces cris dans mon sang
n’est-ce que le tic-tac d’un coeur
ou le compte à rebours du temps ?

Écoute cette musique de l’intérieur
qui minute ma vie

Regarde, regarde entre mes doigts
ne vois-tu pas le temps qui glisse ?

Regarde, regarde au fond de mes yeux
ne vois-tu pas ma vie qui passe ?

JMS - In "Cheval fou - D'amour et de colère" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Voir les commentaires

Ne croyez pas l'histoire - JMS

13 Septembre 2017, 11:51am

Publié par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Une petite vidéo, avec une musique de Bruno Sananès, sur un texte faisant partie du livre CD "Occident/Accident de conscience", première fois où j'ai osé lire moi-même quelques-uns de mes textes.  

Tous mes remerciement au peintre Slobodan qui m'a autorisé à introduire un peu de son monde onirique dans cette animation, et au photographe Jean-Paul Pradayrol qui m'a permis l'utilisation de ses photographies de paysages.

 

Pour la petite histoire, toutes les photos de soldats sont des archives familiales de 14/18 et 45, l'un d'eux, comme je le relate dans le livre "Juliette", a écrit des Dardanelles, à sa mère, lui annonçant qu'il ne reviendrait pas du combat annoncé le lendemain ; l'autre celui à veste blanche en début de vidéo, est mort sur son char, le jour de la libération de Paris, tué par un sniper.

https://youtu.be/Wc1twCwFH2E

 

Voir les commentaires

Salon du livre de Breil-sur-Roya

6 Septembre 2017, 09:54am

Publié par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Au plaisir de vous y rencontrer - JMS

Au plaisir de vous y rencontrer - JMS

Voir les commentaires

Et encore et encore je chercherai

1 Septembre 2017, 18:26pm

Publié par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Que la mort vienne comme une femme trop belle
Dont on craint l'abandon sur un autre coin de vie
Où, sans elle, plus rien n'aurait de sens


Que le jour s'en aille en ailleurs de crépuscule
Aux lunes arrachées


Encore
Je chercherai une flamme aux yeux de mes enfants
Et les étoiles dont on m'a dépouillé
Et les rires piétinés de mille générations d’hommes esclaves
Que je ne sais réparer


Encore
J'irai parmi les champs de douleurs où s'étiolent les exploités


Encore, je chercherai
Par delà le néant, les routes du pardon


Que la mort vienne
Que le jour s'en aille
Emportant les battements de ce cœur
Qui ne voit plus passer ses rêves


J'irai là où la mort m'attend
Voir
Si encore un peu d'amour peut raviver le vent
Voir
Si l'amour peut encore sauver l'enfance des devenirs.

 

JMS

Voir les commentaires