Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

J’ai regardé la vie

13 Octobre 2015, 19:13pm

Publié par Cheval fou (Sananes)

J’ai regardé l’enfant
j’ai regardé tous les enfants
j’ai regardé la vie

Cette vie
qui ne devrait être que dans le besoin d’aller plus loin
plus loin que l’instant,
plus loin que ses faims
à la recherche de l’autre
dans la profondeur de ses détresses
dans ce regard au fond des yeux
au fond des vérités et des ressentis
au fond des partages où naissent les amitiés et l’amour

J’ai regardé l’enfant
j’ai regardé tous les enfants
et je les ai cherchés dans l’odeur du cri
dans la fleur, la couleur, le bonheur
dans la larme et la douleur
dans tout ce qui me parle d’eux
aussi fort que l’espoir un jour de guerre

Aux portes des lendemains
je les voudrais goûteurs de joie
dégustateurs de rires et de mots
crieurs de rêves et d’amour

J’ai regardé l’enfant
j’ai regardé tous les enfants
j’ai regardé la vie
j’ai vu l’homme
j’ai vu tous les hommes et leur cupidité
j’ai vu les marchands de souffrance animale
leur aptitude à la torture, leurs antibiotiques, leurs cages,
j’ai vu des cerveaux de chimpanzés vivants hérissés de tubulures
j’ai vu les vies en rangs serrés aux portes des abattoirs
j’ai vu l’indifférence et le calcul
j’ai vu ceux qui vendent le monde et l’empoisonnent impunément
j’ai vu ceux qui font de la vie un chemin de convoitises où ils enterrent le futur

J’ai regardé l’enfant
j’ai regardé tous les enfants
j’ai regardé la vie
j’ai vu les enfants de l’homme
et les hommes de toutes natures
sous la botte de ceux qui au nom de leur avidité
brûlent la vie et le futur

J’ai vu mes enfants
aux portes de l’enfer

 

In « l’homme inférieur » à paraître

Voir les commentaires

Extrait du site www.leptitecrivain.fr

7 Octobre 2015, 08:12am

Publié par Cheval fou (Sananes)

Extrait du site www.leptitecrivain.fr
Festival du Livre de Mouans-Sartoux samedi 3 octobre 2015
Entretien autour des Editions Chemins de Plume
avec Jean-Michel Sananès, Ile Eniger et André Chenet

 

Jean-Michel Sananès : "CHEMINS DE PLUME est une maison d'éditions spécialisée dans la poésie, qui retient des livres qui ont une qualité poétique et un engagement éthique".
Ile Eniger : "Je pense que la place du poète actuellement n'est pas forcément une place tonitruante. C'est une place qui révèle une vraie présence. C'est-à-dire qu'on ne peut pas se désavouer ; on s'engage, on va dans l'ultime de soi-même jusqu'à l'absolu ; c'est ma manière de concevoir l'écriture. Quoi qu'il se passe, on est révélateur de la beauté et de l'harmonie qui de toute manière existent quelque part".
Jean-Michel Sananès : "La poésie est un langage qui se perd. Les gens ne savent plus lire la poésie. Ils pensent qu'elle est une futilité, que c'est un genre mineur, alors que c'est le genre absolu. Avec quelques mots on peut dire plus qu'un livre ; on peut donner et traduire plus de sentiments. On peut apporter la puissance révolutionnaire du cri dans quelques mots alors qu'un livre entier ne peut pas quelquefois la délivrer".
Ile Eniger : La poésie, c'est l'originel. Le roman est venu au XVIIIe siècle seulement. La poésie, elle est avant nous, elle est là. Que vous la voyez ou que vous ne la voyez pas, elle existe. Elle sera aussi après nous. Alors, finalement, elle n'attend que nous pour la faire vivre à la manière de chacun. C'est quelque chose d'extrêmement quotidien qui nous attend".
Jean-Michel Sananès : Si vous avez des enfants, apprenez-leur à lire la poésie. Cela développe des formes d'esprit. (...) La poésie est un langage qui meurt et que l'on doit faire redécouvrir".

Extrait du site www.leptitecrivain.fr

Ile Eniger présentait son nouveau recueil de textes poétiques "Le Chemin encore".  Jean-Michel Sananès présentait "Et leurs enfants pareils aux miens" ainsi que "Chamiaou Poète, ou la poésie expliquée aux enfants ".

André Chenet : à l’écriture puissante comme le cri au service de l’amour, présentait son recueil de poésie "Poème Secret".
Maurice Lethurgez : (retenu par les intempéries), son dernier livre de poésie introspective "Ô mon corps" a été représenté par Ile Eniger.

 

Extrait du site www.leptitecrivain.fr

Voir les commentaires