Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Je gomme je dégomme

26 Février 2010, 17:36pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

Je gomme je dégomme
J'efface, retrace
Je crie
J'arrache les yeux du rire
Je bannis la plume et l'encre

Les doigts enfoncés dans la poitrine
J'écrase une poignée de cœur

J'enfonce le cri
Je me rappelle des lendemains
Je me rappelle des jours de fête
Mais hier s'efface
Je ne sais plus où se cache le futur

Le vent a percé mes mains
La pluie a mouillé le chemin
Le sel a lavé mon regard
La neige a effacé mon pas
J'ai cassé le miroir
Je crie pour effrayer le silence
J'habite la foule pour tuer la solitude
Les guerres ont pris mon âme

Comme une vieille lettre
Je marche sur mes traces
Je ne vois pas demain

J'ai dégommé le rire
Je ne sais plus où je vais.

JMS - In : "Derniers délires avant inventaire" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Commenter cet article

still-life 04/03/2010 16:52


magnifique! s'il fait parti d'un recueil j'aimerais l'avoir. dites moi comment me le procurer s'il vous plait.
cordialement.


Cheval fou 08/03/2010 12:40



Merci.


Savoir que son écriture est appréciée est toujours un encouragement pour l’écrivain.


Oui, ce texte fera partie de "Derniers délires avant inventaire" prévu pour Juin 2010.


Amicalement


Jms



lutin 02/03/2010 00:14


"Je crie pour effrayer le silence"

Une poésie à mettre sous l'oeuvre "le cri" de Munch, mais le silence n'a pas d'âme.



Cheval fou 08/03/2010 12:43



 Qui dit que le silence n’a pas d’âme, que le vide n’a pas de pensée ? Le Big-Bang n’est-il pas le cri du Néant, l'injonction à être matière ?!  La matière n’a jamais été
silence, elle a sans cesse évolué, s’est structurée jusqu’au cri intelligible par l’homme, et l’homme l'a nommée ; le Verbe matière et support invisible de
l’intelligence.


Amicalement


Jms


 



khanouff 26/02/2010 21:44


Je ne sais pas pourquoi après chaque lecture, j'ai le sentiment d'habiller tes textes. Celui là, j'ai vu (suis pas porté sur la voyance) un court métrage, une animation en noir et blanc accompagnée
par ce beau poème.
Bonne soirée  


Cheval fou 08/03/2010 12:45



Je crois qu’être poète, ce n’est pas qu’aimer lire de la poésie, c’est en trouver la musique. Effectivement ma découverte de la poésie s’est faite par l’écoute de la poésie et de la
chanson à textes, ce qui, bien sûr, m’a donné une perception accrue de la musique des mots – ironie je n’ai pas été musicien. Si j’avais eu c ce don, j’aurais aimé chanter mes textes.


Amitiés,


Jms