Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Jean-Marc La Frenière

25 Mars 2007, 18:26pm

Publié par Jean-Michel Sananès

Les mots sont trop petits pour contenir l’amour. Il déborde partout. Les nuages qui pleuvent, les grosses vagues enrhumées, le vent qui souffle en québécois, l’odeur des pivoines, les poils qui se dressent, le murmure des sources, c’est moi qui dis je t’aime. Pour toucher à ta chair, mon regard a crevé la pelure des images. Tes bras planent sur mes épaules, si loin et pourtant si près. Chacun de son côté du monde se rapproche de l’autre. Il n’y a pas d’ombre entre nous. Nous nous cueillons l’un l’autre comme on cueille des simples.

Jean-Marc La Frenière

Voir les commentaires

Colette Muyard

25 Mars 2007, 11:55am

Publié par JMS

Bien trop fort été
cette âme ajourée
d’avoir éprouvé
la mort du taureau,
animal jumeau,
saigné au garrot. 

Au plus cru des creux,
trop dissous le Je
aux malheurs de ceux
dont cognent les cris,
dans le noir des nuits
blanches d’insomnie.

Trop su l’indécence,
l'abrupte impuissance
face à la souffrance
des hommes fétus
au bonheur fendu
sous giclées d’obus.

Colette Muyard, "Douceurs /Douleurs"

Voir les commentaires

Soleil noir

22 Mars 2007, 22:47pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

L’ange porte au côté de sa solitude le visage d’un enfant seul. Son rêve est désespéré  comme cette heure grise qui enfante la lumière, comme la réponse qui se questionne pour ne pas se dévoiler, comme une cartographie de ce rictus qui enferme le monde dans un sonnet de rire et de larmes où mon chat parle d’une nuit éternelle. La route est trop longue. Dans cette nuit de soleil noir, le monde ne tient qu’à un fil et mon chat ne dort pas. L’enfant seul porte un ange en bandoulière et une jeunesse grise harnachée, longue comme le mille-pattes des solitudes. Il a le visage d’un vieux et son chat ne rit plus. Dans les carcans du rêve, tes yeux exaucent la prière, demain n'est pas trop tard. 
JMS - Extrait de "Dieu, le silence et moi" - Editions Chemins de Plume

Voir les commentaires

Lys blanc

14 Mars 2007, 11:11am

Publié par Cheval fou (Sananès)

Tu es mon
Lys Blanc
aux franges du destin

Tu as sourire de petite fille
le vent crie ton nom
Lys Blanc
parmi des rêves d'adolescents
et de vieillards égarés

Lys Blanc
enfant-femme
en rayon de lune
frontière de tes sourires, j'existe

Les matins ont une blancheur inédite
dans les carrés du réel
tu es mon entre deux rêves
ma sentinelle éveillée

Lys Blanc
énigme des derniers matins
ton nom nourrit le jour
comme une mémoire

Lys Blanc
quand je dessine le crépuscule
tu es le pain et l'odeur de vie
que je trempe dans mon café
le sucre et le miel
le bleu que je mets dans mon ciel
le rendez-vous avec la vie

.... tu es qui j'aime au bout du chemin
tu es le matin qui va à la vie.

JMS - Extrait de "Dieu, le silence et moi" - Editions Chemins de Plume

 

Voir les commentaires

Suite de poèmes

5 Mars 2007, 14:43pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

Poèmes de Jean-Michel Sananès visibles sur le site littéraire de Francopolis
www.francopolis.net/salon/Sananes-Salon.html

Voir les commentaires

Une désinvolture de tristesse

2 Mars 2007, 14:06pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

C’est une désinvolture de la tristesse
qui pénètre l’instant,
 la vie à contre sens,
une épine de l’ombre
qui franchit la joie
une odeur de départ
Un enfant qui tombe
à un jeu de marelle
 
Dix huit heures
Je ne sais pas pourquoi
  Le bonheur me fait pleurer
.
JMS - Extrait de "Dieu, le silence et moi" - Editions Chemins de Plume

Voir les commentaires