Ne croyez pas l’Histoire

Publié le par Cheval fou (Sananes)

Amis

ne croyez pas l’Histoire
elle n’est pas faite
que de gloriole et de médailles
de torses bombés sous la mitraille

Amis
ils étaient hommes
fragiles et beaux

Ils étaient pères
ils étaient frères
ils étaient fils


Quand à traverse vie
dans le profil aigu
d’un cri de mitrailleuse
loin des grands jours où l’on parade
ils jouaient nos libertés
leurs vies et leur amours

Amis
quand, dans la fumée âpre
d’une dernière Gauloise
la mort claironne
ses fleurs d’ossuaires
et mêle dans une farouche ironie
bourreaux et victimes

Amis
d’ici, d’ailleurs
avant de n’être plus
que ces noms de marbre
que l’ont écrit en MAJUSCULES

ils étaient enfants rieurs
ils étaient hommes
fragiles et beaux

D’ici, d’ailleurs
les marbres sont pleins
de larmes majuscules
et de chagrins de mères
La gloire ne se nourrit pas
que du sang des autres

Amis
ne croyez pas les livres
l’Histoire n’est pas faite que de gloriole
de torses bombés et de médailles
L’Histoire est faite
de petits jours
de peur et de sang
D’ici et d’ailleurs
à l’heure si belle où passe la faucheuse
que savaient-ils des vérités endoctrinées ?


D’ici et d’ailleurs
pardonnez
tous s’étaient nourris
du sang noir de l’Histoire
tous étaient gavés
de croix furieuses
et de rouges pestilences

Que savaient-ils de ceux d’en face ?

D’ici et d’ailleurs
ils étaient pères
ils étaient frères
ils étaient fils
ils était hommes
quand ils jouaient nos libertés
loin des grands jours où l’on parade

Ne croyez pas l’Histoire
Ne croyez pas les livres.

 

JMS

Texte dit par JMS - Musique de Bruno Sananes

Dans : "Occident/Accident de conscience" - (Livre-CD en cours de parution)

 

 

Publié dans Occident de conscience

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Merci Jean-Michel pour ce texte magnifique et émouvant qui viendra enrichir votre catégorie sur le blog... Je l'ai illustré avec la photographie de mon oncle, porté disparu en 1945 à
23ans, lors de la dernière mission du groupe "HALIFAX TUNISIE", basé en Angleterre...Mon père ( 21 ans ) et son frère s'étaient engagés...L'un n'est pas revenu...Merci encore!
Répondre
C


Bonjour Caroline, je trouve tardivement votre commentaire, des problèmes (dont une vieille maman de 95 ans
perdue loin de sa mémoire) me prennent tout mon temps. J’aimerais bien connaître leur histoire, je pense écrire un livre ou une partie de livre sur cette période. Mon père et quatre de ses frères
ont fait la Tunisie, et la Libye, avant de faire l’Italie.  J’ai la photo brise-coeur d’un de leurs amis qui est le dernier mort de la bataille  de Paris, tué sur son char par un
sniper,  je la regarde souvent, désespéré de  ne  pas connaitre son nom. C’est une rapine du temps qui froisse quelque chose en moi. Est-ce la vie, Est-ce la mort ?
Amicalement, Jms




B

Plus l’Histoire est grande, plus la lumière s’appauvrit.


L’Histoire ne se résume pas toujours à deux traits verticaux


et un qui les rassemble.
Répondre
C


"Plus l’Histoire est grande, plus la lumière s’appauvrit", ces mots sont à votre taille B., et
malheureusement, entre tous ces traits verticaux, l’Histoire pose tant de croix !
Désolé pour ma réponse tardive, des priorités familiales m’éloignent de mon blog.
Amicalement, Jms