Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Articles avec #occident de conscience

Sang de lune / Quel est ton nom ?

13 Septembre 2012, 08:56am

Publié par Cheval fou (Sananès)

À leur fenêtre
ils ont mis la mer en garde à vue
et les nuages en souricière

Je voyageais, ma gibecière pleine
pleine des gris nuages de la faim
et des peurs de dictatures lointaines

Plein de rêves et sans papiers
je suis en interdit
je vis et je t'aime

Et toi, ma sorcière
ma belle
mon aimée ?
Papiers et sans papiers
espoirs et rêves sous surveillance
ils ont fermé la mer et les nuages

Espérance libertine du bonheur
divagation des idées et des hommes
sur voie publique, interdite

Belle, ma sorcière carnivore
dévore mes rêves 
ignorants de frontières

La tête pleine
je vais ailleurs et partout
en royaume d'idées policées
là où l’on garde la faim pour les autres
je suis la bouche et la vie en trop
la misère exportée

Mes chaussures, ma vie, sont usées
j’ai faim, j’ai froid
ils ont tué Sangatte

Là où je suis, l’espoir broie du noir
toi que je cherche
sur l’autre face du rêve

T’appelles-tu encore Albion* ?

Plein de rêves et sans papier
je suis en interdit
je vis et je t’aime

Et toi ma belle
ma sorcière
mon aimée carnivore

T’appelles-tu toujours Marianne ?


* Albion : ancien nom de l’Angleterre

JMS

Dans : "Occident/Accident de conscience" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Voir les commentaires

Ne croyez pas l’Histoire

4 Juin 2012, 10:31am

Publié par Cheval fou (Sananes)

Amis

ne croyez pas l’Histoire
elle n’est pas faite
que de gloriole et de médailles
de torses bombés sous la mitraille

Amis
ils étaient hommes
fragiles et beaux

Ils étaient pères
ils étaient frères
ils étaient fils


Quand à traverse vie
dans le profil aigu
d’un cri de mitrailleuse
loin des grands jours où l’on parade
ils jouaient nos libertés
leurs vies et leur amours

Amis
quand, dans la fumée âpre
d’une dernière Gauloise
la mort claironne
ses fleurs d’ossuaires
et mêle dans une farouche ironie
bourreaux et victimes

Amis
d’ici, d’ailleurs
avant de n’être plus
que ces noms de marbre
que l’ont écrit en MAJUSCULES

ils étaient enfants rieurs
ils étaient hommes
fragiles et beaux

D’ici, d’ailleurs
les marbres sont pleins
de larmes majuscules
et de chagrins de mères
La gloire ne se nourrit pas
que du sang des autres

Amis
ne croyez pas les livres
l’Histoire n’est pas faite que de gloriole
de torses bombés et de médailles
L’Histoire est faite
de petits jours
de peur et de sang
D’ici et d’ailleurs
à l’heure si belle où passe la faucheuse
que savaient-ils des vérités endoctrinées ?


D’ici et d’ailleurs
pardonnez
tous s’étaient nourris
du sang noir de l’Histoire
tous étaient gavés
de croix furieuses
et de rouges pestilences

Que savaient-ils de ceux d’en face ?

D’ici et d’ailleurs
ils étaient pères
ils étaient frères
ils étaient fils
ils était hommes
quand ils jouaient nos libertés
loin des grands jours où l’on parade

Ne croyez pas l’Histoire
Ne croyez pas les livres.

 

JMS

Texte dit par JMS - Musique de Bruno Sananes

Dans : "Occident/Accident de conscience" - (Livre-CD en cours de parution)

 

 

Voir les commentaires