Parfois le passé me manque

Publié le par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Parfois le passé me manque
pas seulement toi ma mère
mais aussi ce morceau de soleil pâle
qui, en oblique, traversait la cour
pour apporter un tesson de joie dans la cuisine
le nid de l'hirondelle
et les odeurs d’enfance
le sourire du marchand de bonbon
et cette douleur au ventre
quand je pense à ce chat sans maître
que j'éloignais, ignorant sa faim.
Mère étais-je déjà humain
à me bâtir mon nid
dans l'ignorance de l’autre ?
Que faire de cette douleur
que le regret ne répare pas ?
Mère où est ce soleil primordial
qui enveloppait nos joies en bordure de plage ?

Le passé me manque
est-ce le mal de l’âge ?

JMS

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article