Adeline (ombrescontrevents)

Publié le par Cheval fou (Sananes)

Brisés 

 

" Un coup de gueule ? ça peut tuer aussi sûrement qu'un coup de fusil"

On lui avait dit ça un jour
Il avait ri.

Mais quand il L'a trouvée brisée
vide
coeur répandu

Violettes
s'écoulant au long de la vitre des rêves en miettes

Il a préféré se boucher les oreilles
pour barrer la route à la tonitruance des souvenirs

Et boire un autre verre
Tout neuf
Empli de ses larmes
 

Texte Adeline - http://ombrescontrevents.hautetfort.com

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C

Beau texte qui trouve écho au mien de ce matin: "Panser le lacèrement de l'exiguité rapace avec le baume de la contemplation d'une vastitude éclatante"... A chacun son "verre".
Répondre
C


Parfois le mot peut tuer alors je lève mon verre au silence !


Amitiés


jms