Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CHEVAL FOU - (Jean-Michel Sananès)

Tu te crois d'ailleurs

25 Janvier 2009, 21:23pm

Publié par Cheval fou (Sananès)

Tu te crois d'ailleurs
Tu voudrais être pierre
Tu voudrais être eau ou carré de vent
Tu voudrais être l'aigle cosmique
qui regarde l'éternité droit dans les yeux
Celui qui regarde tourner la planète bleue
Ne jamais perdre la boule

Mais non, la vie te pend au nez
Tu te retrouves à vivre chez les hommes
à voir, à pleurer la terre
à comprendre que
rien n'existe dans l'absolu, rien n'est sacré
à apprendre que
les repas les plus copieux sont de larmes et de sueur

Tu te retrouves à être homme
à boire l'air de tes enfants
à avancer de guerres en larmes
de sciences en pollutions
de famines en déforestations

Tu te retrouves marin absurde
et tu tues la mer
et tu manges ton navire

Tu voulais être aigle cosmique
et regarder l'éternité droit dans les yeux
regarder tourner la planète bleue
ne jamais perdre la boule
Mais maintenant tu sais, la mort te pend au nez
Tu sais que tu te coucheras dans le regret des rêves perdus

Si tu te réveilles
Alors tu crieras : "Eh Toi, es-Tu là ?"
Et le silence sifflera.

JMS - In : "Derniers délires avant inventaire" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Commenter cet article

khanouff 26/01/2009 19:32

J'aime ce poème.Bonne soirée.

gazou 26/01/2009 06:38

Je n'y crois pas... mais je suis d'ailleurs et je suis d'ici,   je ne regrette rien,ni mes rêves perdus ni ceux qui me guident et font le lien entre l'ailleurs et l'ici , la vie et la mort , la solitude et la communion , le silence et la parole

Cheval fou 26/01/2009 15:04



Merci à  vous deux


oui, Alice l’homme naît pour rester seul face à son destin


non Gazou, je ne regrette rien, ni mes rêves perdus, ni des bonheurs trouvés,  je regrette simplement que le monde ne soit pas la
promesse d’un monde meilleur avec du pain des oiseaux et du rire pour les enfants de demain


Amitiés


jms












Alice 25/01/2009 23:19

on est toujours tout seul.