Les pluriels du silence de Ile Eniger

Publié le par Ile Eniger

Cet article est reposté depuis PAGES ECRITES.

L'absence ploie dans les souvenirs d'un visage. Cette fois, les orages sont venus non pour donner à boire mais pour détruire. Un mer bat et rebat ses galets d'indifférence. Les ombres dansent à la potence d'un ciel brûlant. Le jardin ne donne plus grand-chose. Des pensées pattes d'oiseaux s'agrippent aux heures. Quelques mots erratiques déchirent les pluriels du silence. En pays de pierrailles, quand la vie tombe, écrire est un abri. Tenir. Traverser. Et au soir, remercier les étoiles qui apaisent l'herbe brûlée du jour.

http://insula.over-blog.net/2021/08/les-pluriels-du-silence.html

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article