Aphorisme

Publié le par Cheval fou (Sananes)

Quand le poète a la langue chargée
Il éternue des virgules et des pieds

Et quand le poète perd pied, le vers est imbuvable.

JMS

Publié dans Aphorismes de JMS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Ne perdons jamais pied...
Très amicalement
Nath
Répondre