Jean-Marc La Frenière

Publié le par Jean-Michel Sananès

Nous n'étions qu'un atome
sous la peau de la terre.
Nous en sommes le chancre,
la blessure, la mort.
Nous sommes le venin
qui empoisonne l'âme
et ronge les racines.
Les animaux nous fuient.
La pluie qu'on tient en laisse
finit par éclater.
Faute de survivants,
l'avenir s'étiole
sans un remords de l'homme.

Il continue de vendre
ce qu'il pille à la terre,
à fabriquer des bombes
de plus en plus puissantes,
à tricoter des chaînes
pour les fleurs trop sauvages.
Il ne conte plus, il compte
non pas les os des morts
mais le moindre caillou
qu'il peut vendre au désert,
ni les banquises qui fondent
ni les nuages qui meurent
mais le prix du pétrole
et le cours de la Bourse.
Il remplace le temps
par une grille horaire
et laisse dans l'espace
un grand vide à combler.
Au nom de la logique,
d'un drapeau, d'une idée,
d'un dieu omniprésent,
il brûle un à un
les rêves de bonheur.

Je continue d'écrire
malgré les arbres morts.
Avec mes phrases mal équarries,
la sève sémantique
sous l'écorce des lettres,
je creuse de ma vie
un sillon dans la langue
pour y semer l'espoir.

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Bonjour, Je suis arrivée sur votre blog en tapant "Cheval Fou" qui est le nom d'un artiste français que nous produisons. Vous pouvez écouter sa musique sur ce site  www.love-3note.comVous lire embellit l'instantBien cordialementCatherine Piault 
Répondre
J
<br /> <br /> J’ai visité votre site et écouté avec plaisir Cheval Fou, "La fin de la vie, le début de la survivance".<br /> <br /> <br /> La lettre de Cheval Fou et celle de Chef Joseph sont deux chefs-d’œuvres écrits avec le sang et l’âme d’un peuple, qui n’est rien d’autre qu’un morceau<br /> d’humanité qui a intensément  vécu dans la proximité de la supra conscience. Evidement ma connivence avec l’âme et la douleur indienne sont à l’origine du nom de mon premier<br /> livre publié (Cheval Fou) et du nom de mon blog.<br /> <br /> <br /> Michel Zacha, "Accident"est-il de Nice ? A-t-il chanté le dernier chant des cigales ?<br /> <br /> <br /> Merci de votre passage et de votre message sur mon blog.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
J
Merci à vous Colette et Cannelle de vos interventions sur<br /> mon blog,merci d’affirmer que  la<br /> beauté d’un texte n’est pas qu’une appréciation personnelle, qu’elle se partage
Répondre
C
tout ce blog est magnifique et je pourrais l' ecrire sous chaque pôeme ou texte bravo pour cette sensibilite  et surtout merci pour ce partage bonne soiree
Répondre
C
Son écriture me fait presque pleurer tant  elle est SUPERBE !
Répondre