Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Darfour zapping

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Ossuaire d'arbres secs
glapissant des cris vides
ciel carnivore de silence
Soleils impudiques
sur nudité d'enfants
ventres emplis de rien
yeux exorbités
Certitude
avenir zéro
Un écran blanc
entre nous et la conscience
Zappe
le film  va commencer 
J'ai fermé la frontière
cette nuit
mes cauchemars l'ouvriront.

JMS

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Last Life in Babies land

Publié le par Cheval fou (Sananès)

A Babylone-Long Island
les hommes meurent
le dollar vit et clame :
- En Dieu nous croyons !

Dieu crie :
- The Dollar est ma loi !

L’homme démuni n’en a pas

In Babies-land loin d’USA
le dollar achète le riz
les pleurs éteignent la faim-clameur

 

 

   Les matins moissonnent leur ration de morts


A Babylone USA
des hommes vivent comme on meurt
sans dents, sans maison, sans avenir

 

 

Le dollar rit dans les buildings

 

A Babylone-métro-Paris
un homme mendie
main tendue aux regards fermés

 

 

A l’indifférence,
la détresse est transparente

 

Baby alone loin d’USA…
mère où es-tu ?
je pleure les temps heureux

 

La faim est invisible

A Babylone ici et là-bas
la faim est une douleur,
demain est une terreur

 

L’homme blessé est un enfant

A Babylone,
comme ailleurs,
l’homme sans rêves
habite la peur et la mort

 

 

Le désespoir est une torture

 

 

Baby alone 
Qui me dira la sortie ?

Mère,
je n’ai plus de rêves
Comment aller
de la douleur à la mort ?

A Babylone en USA
le dollar vit et clame :
- En Dieu nous croyons !
Dieu crie :
- The Dollar est ma loi !

 

L’homme qui pleure est un enfant

In babies land loin d’USA
la roupie n’achète plus rien

 

 

Quand les enfants meurent
la conscience est invisible

A Babylone Mésopotamie
le dollar force sa paix

L’embargo et la guerre
se nourrissent de paix-trop-dollars

 

 

les enfants meurent transparents

Mère où es-tu ?
J’ai traversé les solitudes

Je pleure les temps heureux
J’ai faim, j’ai froid, j’ai peur

Mère,
je n’ai plus de rêves
I am a baby alone
Mère, où est la route
qui va jusqu’à toi ?
 
Jean-Michel Sananès : "Accident/0ccident de conscience" - Editions Chemins de Plume 12 €

 

 

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Cheval Fou

Publié le par Cheval fou (Sananès)

 

Je suis un Cheval Fou
qui court dans la nuit noire

 Au fond de ma mémoire
est un hibou
qui me parle de vous
choux, cailloux, genoux, poux.

 Mon tiroir poubelle a fonctionné,
ma pensée est dans vos livres,
ma méthode cartésienne,
mes envies conditionnées,
ma science euclidienne
ma philosophie défigurée
et consignée dans le guide de l'homme libre

 Mais je suis un Cheval Fou
Je ne jouerai plus avec vous

Tant pis si l'on m'enferme
tans pis si l'on m'abat

 Je vous le dis comme je le pense
Monsieur le gérant de la pensée conventionnée
et même si vous exécutez un mandat

 Il n'en est pas moins vrai
que la campagne est hors des villes
que le flic est au coin de la rue
l'immigré au bidon ville,
que les CRS vous laissent jouer de l'indifférence
L'armée vous salue

La morale est chrétienne
mais abrite la sanction.
Les missions catholiques jouent du couteau
dans les petits matins de Sarajevo

 Le libertinage païen
risque l’extrême sanction
Tranquilles dorment les bourreaux

 Je suis un Cheval Fou
qui court dans une nuit d'obsidienne

 Tant pis si l'on m'enferme
tans pis si l'on m'abat,

je ne jouerai plus avec vous

JMS - in "Cheval fou"- Editions Chemins de Plume

 

 

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Promesse

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Sois libre comme l'oiseau
fragile comme le nuage
qui sait pleurer,
profond comme la mer,
tendre comme le vent
qui écartèle les regrets,
caressant comme l'Alizé,
fort comme la tendresse des mères,
magique comme l'ivresse,
pur comme l'enfant,
irrésistible comme la force
têtu comme la promesse,
sage comme le silence,
Sois juste à en être féroce,
beau comme l'enfance,
Sois la fleur de tes souhaits,
Sois mon oiseau,
Mon enfant, mon fils.


JMS - in "Cheval fou" - Editions Chemins de Plume

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Le monde est fol

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Une canne et son vieil homme
Un soleil et son rayon
Une pensée et sa tête
Une fraîcheur et son ombre
Une plume et son oiseau
Un bâton et son gendarme
Une crécelles et son fou
Une larme et son malheur
Un bonheur et son rire
Un mot et son stylo
Un trésor et son bon
Une odeur et sa brioche
Une âme et son corps

Toi sans moi
Moi sans toi :

                    Le monde est fol.

JMS

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Meilleurs Voeux 2008

Publié le par Jean-Michel Sananès

    L’hiver est venu se poser sur ce combat paisible où l’ombre affronte la lumière, où la nuit glisse son couteau dans la couche des SDF. Des nez rougis s’adossent à la misère,  l’alcool tisse l’artifice du confort. Père Noël est là, avec ses cadeaux, ses ivresses et ses regards fermés.  
    Amis buvons ensemble au verre fraternel des mauvaises et bonnes consciences, sans rien ignorer. Amis buvons à nos proches et aux devoirs du rêve.  

Meilleurs vœux, mes amis

JMS
 Illustration Slobodan et Jms

Publié dans Informations

Partager cet article
Repost0

J'irai loin,

Publié le par Cheval fou (Sananès)

J’irai loin,
mais jamais assez loin
dans la prison des mots
dans les scléroses de l’âge

Aux confins de ma peau
je voyage sans bagages
mais je traîne mes boulets,
des rires endommagés
un coin de moi dans la poche
un sourire qui dérive
et un éclat de givre

Quand je n’arrive plus à me suivre
J’assois le silence et je stagne

J’irai loin,
mais jamais assez loin
dans les mers sans sillages
dans l’enfance sans visage
jamais assez loin
pour aller ailleurs
d’où j’étais, à où je suis

D’où je viens, à où je vais
J’égrène les absences
Un myosotis vrille le présent
Je ne suis jamais où je m’attends

Où es-tu quand je ne suis pas là ?

JMS - in "De moi à moi" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

La frontière s'est posée

Publié le par Cheval fou (Sananès)

J’ai eu un pied à terre
Un printemps au sud
Une saison en hiver
Une maison en enfer
Des griffes dans mes rêves
Un talon d’Achille
Un poing d’acier
Et un gant de velours
Un doigt dans l’œil
Une main percée
Des tête-à-tête
Des étés perdus 

Hier ne me fait plus peur
Une nuit demain…
La frontière s’est posée

JMS - in "De moi à moi" - Editions Chemins de Plume - 12 Euros

 

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0

Jean-Marc La Frenière

Publié le par Jean-Michel Sananès

Allongée sur ma langue (extrait)

Entre les murs et au-delà, entre les rêves et le réel, entre l’intime et l’inconnu, entre le temps et l’infini, il n’y a que toi. Il n’y a que nous, notre secret si clair de ne pouvoir se dire. Je suis riche de toi, le plus riche des hommes. Tu es la préférée du verbe aimer, le sens du verbe être, le cœur du verbe vivre, les pas du verbe aller. Je te porte allongée sur ma langue. Je te respire à fleur de voix, à fleur de mot, à fleur de peau. Je m’élance avec toi quand l’oiseau prend son vol. Lorsque je monte au grenier pour écrire, c’est toi que je rejoins. Je nous vois à quatre mains tirer le fil du printemps pour libérer le soleil de la gangue du froid.

Vite aller visiter ce texte sur le site de Jean-Marc La Frenière
lafreniere.over-blog.net

Publié dans Ils disent

Partager cet article
Repost0

Aux frères du loup

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Á JM et Chibouki

En contre jour
une mémoire de loup
et le sang qu'on arrache
et le cœur qu'on broie
Le chevalier d'encre
harangue la solitude

En contre chant
un cri de clavier
et cette poignée de mots qui court
sur ces noms tatoués à l'éternité

En contre temps
une mémoire de vie
et le sang qu'on arrache
et ce cœur trop grand
pour un amour qui ne sait pas mourir
pour une amitié qui ne sait pas vieillir

En contre nuit
cette vie qui crisse
dans les neurones du coeur
Un chevalier est orphelin

En contre oubli
le chevalier d'encre
comme un vieux loup
hurle la solitude.

JMS

Publié dans Textes de JMS

Partager cet article
Repost0