La lettre du Père Noël à Natacha et aux enfants du monde (Trève de Noël suite)

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Lettre à Natacha, la petite fille des collines,

et aux enfants du monde,

qui habitent dans de petites maisons sous le ciel.

 

Petite Natacha,

J’ai appris que, comme tous les enfants du monde,

tu demandais de mes nouvelles.

Je n’ai pas oublié que nous sommes en décembre,

j’irai donc bientôt te voir

de même que j’irai voir tous les enfants du monde.

N’aies aucune crainte,

Je sais où tu habites car je sais

où habitent tous les enfants du monde.

 

C’est très facile à trouver car,

comme tous les enfants du monde,

tu habites sur Terre,

juste sous l’étoile des Trois Fées

où je vais très souvent en vacances.

 

Si le soir en été, les enfants regardent

l’endroit le plus profond du ciel,

ils peuvent voir l’étoile des Trois Fées,

ce n’est pas si loin quand on ferme les yeux.

D’ailleurs, ton grand-père, Natacha ,

est déjà venu me voir une nuit où il s’était perdu.

 

Petite Natacha, dis aux enfants d’être sans crainte,

je sais bien où sont toutes vos maisons

je n’oublierai pas d'apporter des cadeaux.

Mais il faudra patienter

car je viendrai la nuit du 24 décembre,

 pendant que les enfants dormiront.

Comme tous les enfants le savent,

l’hiver, avec les lutins,

je travaille beaucoup pour fabriquer les cadeaux

et je n'ai pas assez de temps pour répondre à vos lettres

mais je les lis toutes.

 

Je sais que mon accident de nuage a inquiété Natacha

et de nombreux petits amis, mais soyez rassurés,

l’avion qui a cassé mon nuage, ne nous a pas blessés.

 Cela s’est passé près de chez toi Natacha,

et si je ne suis pas venu te voir

c’est parce que mes rennes et moi-même

 avons peur des voitures.

Fort heureusement,

nous avons pu monter sur le grand arbre

en haut de la grande colline

et sauter sur un petit nuage qui apprenait à voler.

 

J’espère que pour Noël plus personne ne sera enrhumé,

que vous aurez tous été assez gentils

avec vos parents, vos grands-pères et vos mamies,

sans oublier les chiens et les chats,

pour mériter des cadeaux.

 

Je t'embrasse, petite Natacha pour ta jolie lettre,

et j'embrasse aussi tous les enfants du monde.

 

Papa Nöel

 

Ps. Certains enfants n’ont pas pu m’écrire parce que leurs parents n’ont pas eu assez d’argent pour acheter les timbres, si je n’arrivais pas à tous les trouver (ce qui m'étonnerait !), je vous demande d’être très gentils avec eux et de les aimer autant que votre Doudou, et autant que je les aime. 

 

Publié dans Informations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D

Comme il serait bon de revenir à l'âge de Natacha ! Lorsque j'écrivais au Père Noël


(il y a xx années) j'aurais bien aimé recevoir un courrier comme celui-ci... Sans commentaire, continue à écrire pour rêver. Bon Noël Jean-Michel et à bientôt - DA
Répondre
C


La faculté de rêver a été mon meilleur passeport pour la vie et l’a souvent rendue supportable et agréable


Bonnne année à vous trois


Jean-Michel