Ile Eniger

Publié le par Cheval fou

Mon amour, entre silence et feu. Et les mots ajustés en misère mutique. Pour dire. Rien d'autre que ce souffle posé contre la porte par le vent. Lettre portée d'ici par l'oeil du soir penché plus bas. Lumière de fenêtre. Là-bas. Quelque chose qui éclaire. Un carreau traversé par les flammes. Pas de bruit. Que les cercles d'aubiers mouillés. Lente maturation. Que la forêt si grande qu'elle brûle. Rien ne s'écrit. Que cet amour qui ne s'écrit pas. Rouge, qu'on voit de loin.

Ile Eniger - Un cahier ordinaire

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article