Fermera-t-on le rêve ?

Publié le par Cheval fou (Sananès)

  Fermera-t-on le rêve

comme on enchaîne le vent de la révolte

comme encore l’on encage l’oiseau et les cri des enfants ?

 

Bradera-t-on le rêve

comme l’on soldait l’amour du temps des maisons closes ?

 

Barreaux, barbelés, murailles…

 

Rien n’est assez haut

pour arrêter le cri de l’espérance

et l’utopique du désir

 

Barreau, barbelés, murailles...

 

Depuis des millénaires vous traversez l’histoire

Vous envoyez le discours, le plomb, la mort

et les cantiques de cimetières

Vous croyez que la mort est une censure 

 

Mais toujours

les rêves

traversent la nuit

 

Écoutez les

crépiter courir danser

sur les chemins du futur

 

Toujours

nos rêves ont traversé la nuit.

JMS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Non jamais nous n'arrêterons de rêver, en tout cas jamais pour des gens comme toi et  pour les personnes qui passent ici entendre "danser" les rêves et tes mots<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> <br /> Tu as raison Colette les mot ne dansent que s’ils sont debout<br /> <br /> <br /> Bonnes vacances et à bientôt<br /> <br /> <br /> jms<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> rien en effet n'arrêtera le rêve<br /> <br /> <br /> ni la révolte,<br /> <br /> <br /> pas plus qu'on arrêtera la mort<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> <br /> Vivre sans rêve et sans révolte c’est déjà  la mort – Alors vive la vie !<br /> <br /> <br /> Amitiés<br /> <br /> <br /> jms<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />