Comme la paille sous l’avenir d’une fleur

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Comme une langue ancienne dont on arrache les mots
Comme un peuple indigène que l’on arrache à son passé
Comme une terre autochtone que l’on pille

Comme la paille sous l’avenir d’une fleur
J’avance

Comme une pendule use son temps
Comme un mémoire en pleurs
Comme un enfant traverse la poussière
Je mange ma route

Partout le rêve est pendu au poteau de la rationalité
Partout je ris d’un bonheur en pluie
Partout, conscient de la beauté du monde
je cours je marche je boitille

Comme un enfant reliquaire des mondes perdus
Je traverse le précieux
Je vais
La vie est l’essentielle liberté
La mort est un silence définitif
Je sais.

JMS

Publié dans Dieu le silence et moi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
<br /> <br /> Ah mon frère de plume et de... chats comme tes mots ici sont beaux mais stp ne "mange pas ta route" trop vite : nous sommes plusieurs à vouloir t'y voir même "boitillant" comme nous tous<br /> sur l'incertain chemin de vie<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> <br /> Encore un effet du temps, la vitesse, cet ennemi de la mort qui nous en rapproche<br /> <br /> <br /> Cousinement<br /> <br /> <br /> jms<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Manger la vie nous le faisons un peu chaque jour, et progressivement elle nous amène vers la terre, la terre qui demande aussi nourriture. Tout s'use, l'horloge qui se tait, la mémoire qui<br /> oublie, les mots qui échappent, alors on rejoint la terre et son silence, puisqu'il y a silence dans la vie qui n'est plus nôtre. Ce texte est superbe.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> <br /> Merci de votre mot Lutin, il est intéressant. La mort du mot, c’est aussi la mort de l’intelligence qui seule donne un sens à notre course et la conscience d’être vivant<br /> <br /> <br /> Amicalement,<br /> <br /> <br /> jms<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> hier nous nous sommes réunis<br /> <br /> <br /> mémoire et souvenirs<br /> <br /> <br /> oui la mort est bien silence<br /> <br /> <br /> alors parlons<br /> <br /> <br /> disons nous<br /> <br /> <br /> aimons<br /> <br /> <br /> avant<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
I
<br /> <br /> Vraiment un très beau texte Jms !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre