Ile Eniger

Publié le par Jean-Michel Sananès

Les yeux fermés voient le parcours. La menthe du torrent. La forme lisse sous les doigts. Les mots de peu rassemblent leurs bois morts. J'allumerai des feux. Toute dans mon crayon, j’évite la rumeur, les sons durs, phrases sèches comme ces champignons en boîtes de carton. J’évite les enclos, les naufrages communs, les voix barricadées, les horloges calquées sur le mode des hommes. Ce qui range les sens dans un même panier, j'évite. J'aime les herbes folles. Je lance mes  filins, mes lignes de partage, mes airs de pacotille. Et si la lune en crue éclaire le papier, mon poignet saisira la ligne indivisible. Plus rien n'aiguisera.

Ile Eniger, "Bleu miel", Editions Chemins de Plume

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article