Le grand arbre

Publié le par Cheval fou (Sananès)

J'ai entrebâillé le silence
la lune y est entrée, froide et nostalgique

J'ai ouvert la fenêtre
et du haut de mon âge
comme un grand arbre
silencieux affronte la solitude
j'ai contemplé le monde

Dans la Nature aux abois
en l'absence de vent
un arbre tremble

Arbre de bois
homme de sang
ressentis sentiments
frères de terre
jetés dans la fuite du temps

Nous nous sommes regardés
de l'intérieur de nos êtres
sans nous voir

Et nous avons prié
pour notre soeur l'eau
pour notre mère la vie

J'ai refermé mes silences
ma fenêtre
la lune froide est sortie

Et nous nous sommes retrouvés seuls
l'arbre a soupiré.

JMS - in "Cheval fou"- Editions Chemins de Plume

 

Publié dans Textes de JMS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article