JML

Publié le par Jean-Michel Sananès

 De vague en vague, l’eau transporte sa mort tout autant que sa vie.  À force de marcher sur des éclats de verre trouverons-nous le sable ? Trouverons-nous la source au fond du verre, le champ de blé dans une miette de pain, l’accolade dans un bras, la vie au bout d’un mot ? Quand la mer sera à sec, les poètes rameront encore avec des canots d’eau pour refaire la source et joindre les deux rives.
Jean-Marc Lafrenière

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article