Monsieur le Président

Publié le par Cheval fou

Monsieur le Président

je vous fais un mail que vous lirez peut-être

 

À vous balader entre Boeing et grippe aviaire

entre la grippe A et le paraître

en aurez-vous le temps ?

 

La radio danse, la télé chante

Sur la Une, les serials killers font la promo

 

Partout le bling-bling fait écran

Partout le bruit écrase un silence où s’enfoncent

les millions d´enfants que la diarrhée emporte

 

Champagne et loto font la fête

Entre yachts et indifférence

pneumonies, malaria, sida font leurs courses

Par dizaines de millions, les hommes meurent

 

Mais

qui donc meurt ailleurs ?

 

De pauvres manants

plus rentables à armer qu’à guérir

 

De pauvres manants

trop loin d’Elf et d’Areva

trop loin de la Bourse et des magouilles

trop loin des grands labos

trop loin dans la gangrène des brevets

 

Ils vivent dans un ailleurs aux gémissements invisibles

Ils meurent dans ces nulle part des consciences

où les vaccins sont plus coûteux que l’ablation du pétrole

 

Ce sont des trop loin du cœur

des insolvables, de pauvres manants

des gens d’ailleurs, me direz vous

 

Monsieur le Président

je vous fais un mail que vous lirez peut-être

 

Chez nous n’est pas si loin

pourtant chez nous l’hiver et la faim

tuent

comme ailleurs

 

Ce sont des trop loin du cœur et de la Bourse

de pauvres manants, des insolvables,

me direz vous, Monsieur le Président

jms

Publié dans Coups de gueule

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
je viens de chez gazou quo parle de vous et je suis très sensible à ce que vous dites. J'écris quelquefois ces contes qui vont dans ce sens comme traverses ou rue des étoilesJe vais suivre votre lien sur dailymotion merci et bonne journée
Répondre
C
<br /> Merci de votre visite, j'ai aimé votre blog<br /> jms<br /> <br /> <br />
G
Monsieur le Président est-il capable d'entendre quelque chose ?
Répondre
C
<br /> <br /> La misère est une routine de manant<br /> <br /> <br /> Monsieur le Président vend ses avions<br /> jms<br /> <br /> <br /> <br />
L
De Reggiani à jms, de génération en génération, nous avons ce besoin de dire que rien ne va plus Monsieur le Président et des manants il y en a de plus en plus laissés pour compte sur le bord de la route.
Répondre
C
<br /> <br /> Merci Lutin de visite<br /> <br /> <br /> Nous aimerions tant pouvoir dire bravo Monsieur le Président, mais tant de tristesse sur le bord de la route<br /> <br /> <br /> <br />