Colette Muyard

Publié le par Cheval fou

Alors
n'existait pas
l'éclipse des étoiles

Le ciel rejaillissait, inaltéré
derrière les palmeraies du rêve

et l'aurore,
sur nous,
savait battre des cils.


C.M. " Mes Algériades "  2000

Publié dans Ils disent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article