Combien de fois ai-je dit

Publié le par Cheval fou (Sananès)

Combien de fois ai-je dit
pourquoi aller plus loin
pourquoi rêver plus vieux ?
Le ciel adoucira-t-il ses couteaux ?

 

Lames de miel et lames de fiel
toujours laminent les pavés de l’utopie

Les marelles de l’enfance
claquettent de sautillements
estompés par des mémoires infidèles

Viens
viens dans ma cour
les hirondelles volent encore
je connais tous les carrés de l’ombre

Viens
j’ai la mémoire algérienne
l’odeur mauve des fleurs en pleurs
l’envol caquetant des cigognes en exil

Viens
j’ai voyagé sur le vent qui court
dans les blés parsemés de rêves coquelicots
la mémoire grippée dans un chant rouge de non oubli

Combien de fois ai-je dit
pourquoi rêver plus vieux ?

Déjà, j’ai eu un printemps ailleurs.

JMS - "La diagonale du silence" - Editions Chemins de Plume

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Merci Ile et Danièle d’avoir troublé la<br /> lourde quiétude de l’été pour me rendre cette visite à laquelle je suis<br /> sensible
Répondre
D
Elle plisse les paupièreselle a les yeux qui piquentla mémoire éblouie de soleilTrès beaux vos mots..
Répondre
I
Magnifique texte Jean-Michel, comme toujours.Bisous de l'île
Répondre
Merci pour vos petits mots qui me font grand plaisir, excusez<br /> moi d’être si lent à répondre, un travail hors de chez moi.Amitiés
Répondre
K
Les printemps c’est nous qui les feront où nous voudrions voir fleuris nos espoirs et s’accomplir nos attentes…<br /> Bonne fin de semaine :)
Répondre
A
quel beau texte d'hommede voyageur au sein de son monde...
Répondre
C
J'ai, comme toi, la mémoire en exil sur des lointains si prochesJe t'embrasse, frère de terre et de plume
Répondre
A
j'arrive
Répondre