Je suis l’arbre cloué au silence

Publié le par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Je suis l’arbre cloué au silence
le chant de l’enfant muet
qui voit passer le jour
la vie court

Je suis l’épigraphe
posée sur le crépuscule d’une feuille
je suis l’attente
la vie court

Je suis le soldat de plomb
jeté dans la mêlée
une cartouchière chargée de rêve
la vie court

Je suis l’œil qui mesure l’infini
trois fois plus grand que le rêve
trois fois plus court que la mort

Je n’écris pas de béatitudes
quand des enfants pleurent
dans le crépitement galactique

Trois fois plus courte que le rêve
la mort court

je suis l’enfant muet qui voudrait rêver
l'œil qui pleure sans rien pouvoir changer

Je suis l’arbre dans le goudron englué
je suis l’œil sur chant de mort

Trois fois plus grande que l’espoir
la vie court

Je ne suis et ne veux être
qu’un fruit de terre parmi les miens
qu’un fruit de terre parmi les autres

Rien
et rien d’autre que l’œil
aux devantures de l’attente

Je ne suis qu’un arbre cloué au silence
le chant de l’enfant muet
qui voit passer le jour.

JMS in  "La diagonale du silence"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article