Rajeunir à mon âge !

Publié le par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Rajeunir à mon âge, me surprend,
à l'évidence maintenant je dors
comme un bébé ou comme mon chat,
je me réveille sept fois par nuit
retrouve des larmes et des rires oubliés,
je biberonne à l'espresso
et l'interdit me rend joyeux,
comme un ti-gros sur la pointe des pieds
je cours, l'aventure est au placard
chocolat, cholestérol et confitures
y fleurissent.

Mais la nuit n'oublie rien,
une pointe de tristesse
me parle encore de ma vieille Bagheera
partie ronronner au paradis des peluches.
Minuit mi-jour, la vie continue,
j'ai de nouveaux doudous
une vieille tasse ébréchée
MA cuillère à café
la scie à pain de Tataouine-les-oies
et d'autres objets,
à traverse-silence,
ils déclament l'impalpable perpétuel,
racontent les autres rives d'un temps perdu
où Moktar, Pierre et les autres, se sont égarés.

Parfois, de vieilles photos échappent au silence des oublis
il faut bien que l'on s'attache aux peaux de l'enfance
pour faire des devenirs,
c'est ma valise d'ailleurs,
je révise le passé et même pas peur !

Mon kiné me demande de faire du sport
je lui ai promis d'éloigner la cafetière de l'ordinateur
mais… "les enfants sont tous fous"*
rajeunir me surprend !

*réminiscence d'une chanson de Brigitte Fontaine

JMS nov 2020

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article