Sale temps pour la joie !

Publié le par CHEVAL FOU (Jean-Michel Sananès)

Papa Covid joue à cache-cache,
je mets un masque pour qu'il ne me reconnaisse pas.
La tristesse fait le plein,
et même quand on ne défenestre pas,
la joie bat de l'aile,
les étoiles s'étiolent sur un drapeau américain,
les shérifs tirent à vue sur les enfants noirs.

Où que se perde mon regard
j'essuie plus de sang que de rires,
les crimes clapotent sur les claviers de l'âme.

Si l'encre m'est plus rouge que noire,
mon chat trois pattes me livre du bleu,
l'encre alors joue ses facéties et l'heure m'enivre.
Écrire triste n'est jamais sérieux quand le monde est fou,
pourtant quand un texte parle,
écrire a du sens.

 

Jms octobre 2020 (à paraître)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article